Archive

Centrafrique : Les éléments 3R exigent de rançon pour restituer les biens pillés

les éléments de groupe armé 3R exigent à la population de Niem de rançon pour leur restituer les biens pillés. Idée rejetée par la population qui opte pour une restitution sans contrepartie

 

les éléments de groupe armé 3R exigent à la population de Niem de rançon pour leur restituer les biens pillés. Idée rejetée par la population qui opte pour une restitution sans contrepartie. Information confirmée au RJDH par des sources concordantes.

La projection des éléments 3R de Sidiki intervient dans un contexte de retrait de ce mouvement la semaine derrière de la localité de Niem où des pillages ont été enregistrés au profit de leur base initiale de Yéléwa.

Un habitant de Yéléwa joint par le RJDH a confirmé la proposition des hommes de Sidiki et dit rejeter l’offre « les éléments 3R sont à 10 km, à leur ex base, ils nous ont demandé de venir récupérer les biens qu’ils ont pillés contre de l’argent, mais la population locale n’a pas apprécié cela », a-t-il témoigné sous couvert de l’anonymat.

Information rejetée par le porte-parole de 3R joint par le RJDH « ce n’est pas acceptable de restituer des biens pillés aux propriétaires contre une somme d’argent, cela n’est qu’une invention de la part des individus mal intentionné », a-t-il déclaré.

Les éléments 3R sont pointés du doigt pour des pillages et autres crimes. Les députés du nord ont exigé leur départ des localités de Niem, Yéléwa et Koui.

 



Commentaire


Retour en haut