Archive

Centrafrique : Des fonctionnaires et agents de líEtat quittent Bangassou suite aux violences

Plusieurs fonctionnaires et agents de líEtat quittent Bangassou au sud du pays suite aux combats armés dans la localité. Information a été confirmée au RJDH par des sources concordantes ce 22 mai 201

 

Plusieurs fonctionnaires et agents de líEtat quittent Bangassou au sud du pays suite aux combats armés dans la localité. Information a été confirmée au RJDH par des sources concordantes ce 22 mai 2017.

Le retrait des cadres et agents de líEtat intervient après les violences armées faisant au moins 130 morts et plusieurs déplacés internes et externes. Le tout dans un contexte de redéploiement de líautorité de líEtat après le retour à líordre constitutionnel.

Ces fonctionnaires et agents de líEtat regagnent pour la plupart Bangui pour être à líabri de la sécurité, selon les autorités locales. « Cíest tout à fait normal que les fonctionnaires rebroussent chemin. Nous níavons aucun moyen pour assurer la sécurité de tous les fonctionnaires et leurs familles. Au moment où nous parlons, plusieurs bâtiments administratifs et les résidences des autorités préfectorales ont été vandalisés. Les QG des assaillants sont partout et visibles. Alors, comment les autorités et les fonctionnaires vont travailler pour le relèvement du pays ? » Síinterroge une autorité locale de Bangassou sous couvert de líanonymat.

 


© Droits reservés
Certains cadres de líadministration conditionnent leur présence au redéploiement des FACA dans la localité. «La situation est grave aujourdíhui avec la présence des assaillants dans les quartiers. Et si les forces de líordre et de maintien de la paix ne sont pas faits rapidement dans la ville, ce serait difficile de parler de la reprise des activités en ce moment », a relâché cet agent.

Ces fonctionnaires sont pour la plupart transférés ainsi que leur famille par avion y compris certains blessés et vulnérables des violences de Bangassou.

Plusieurs localités de Mbomou ont été la cible díattaque des hommes armés. Ces affrontements ont fait plusieurs morts et blessés tant du côté de la population civile que de la Minusca dans la région. Certains habitants de la localité ont été évacués de la ville pour des raisons de sécurité.


Commentaire


Retour en haut