Archive

La Centrafrique qualifiée à líAfrobasket 2017

Dans la douleur, les centrafricains ont validé leur ticket pour líAfrobasket 2017. La vaillante équipe tchadienne a failli briser le rêve des Fauves de Bas-Oubangui.

 

Dans la douleur, les centrafricains ont validé leur ticket pour líAfrobasket 2017. La vaillante équipe tchadienne a failli briser le rêve des Fauves de Bas-Oubangui.

Évoluant à huit (08) joueurs devant les Sao du Tchad déterminés à arracher líunique ticket du tournois de Bamako, les Fauves de Bas-Oubangui par leur expérience ont réussi à síadjuger la qualification sur le score de 67 à 64.

Au palais de sport Malien à Bamako, la jeune sélection tchadienne conduite par Mike Koibe a créé la frayeur à la première partie en menant 29 à 25 des Fauves sous pression des centrafricains exigeants de victoire. Mais à la seconde partie du jeu, le meneur Michael Mokongo et meilleur marqueur de líéquipe centrafricaine et de la compétition a su trouver la faille et profiter de la sortie de Mike Koibe pour cinq fautes.

Priver de leur pièce maitresse les fauves ont remonté au score et gardé leur petit avantage jusquíà la conclusion du match qui avait líallure díune finale car, il se jouait entre les deux leaders du tournoi après les deux défaites du Zimbabwe.

Par cette qualification, le staff du basket centrafricain a atteint le résultat escompté : « la RCA doit se qualifier à líAfrobasket 2017 afin que le pays reste dans la première division de cette discipline en Afrique. Cela lui permettra de participer au tournoi qualificatif à la coupe du monde de basketball », avait déclaré le président de la Fédération centrafricaine de basketball, Isidore Embola à la veille de cette compétition.
.

 


© Droits reservés

Soulagement et exigence des centrafricains
Eliminés lors du tournoi qualificatif en avril dernier par les Léopards de la RD Congo dans leur tanière à Bangui, les supporters centrafricains níont pas digéré ce quíils qualifient de « cataclysme » du basket. Car, dans ce pays en crise politico-militaire depuis 2013, seul le sport et les activités culturelles font sourire le peuple habitué aux coups de canons. Les fans avaient demandé une refondation du basket national, car cíest depuis 30 ans que le pays court derrière un troisième sacre continental après ceux de 1974 et 1987.

Cette victoire donne sourire aux centrafricains mais ne les rassurent pas pour une bonne prestation de leur équipe à líAfrobasket 2017, vu les multiples défaillances techniques et organisationnelles. Saluant cette victoire serré, Gaston Kongbre, un fan a déclaré que « maintenant, il faut une très bonne préparation pour la compétition en Angola ». Symphorien Crozon, a profité pour interpellé le pouvoir à investir dans le sport : « avec une population âgée à 50% de -17 ans si un homme ou une femme parmi ceux qui nous dirigent faisait du sport et líéducation une urgence nationale ! Les Centrafricains vivraient dans la joie Ö.. ».

Présents díici deux mois, en août 2017 en Angola, la qualification lui permet aussi de disputer les éliminatoires de la Coupe du Monde 2019 dans la Poule D en compagnie du Sénégal, de la Côte díIvoire et du Mozambique.

14e au dernier Afrobasket, les Fauves feront-il mieux en Angola pour se retrouver au moins dans le dernier carré ? Líheure est au travail


Commentaire


Retour en haut