Archive

Kenya: La famille de Barack Obama sous haute protection

Après líassassinat de Ben Laden, on redoute une répercussion sur la famille africaine du président des Etats-Unis

 

Sarah Obama est au centre des attentions au Kenya. La sécurité a été renforcée autour de la famille kényane du président américain Barack Obama, pour prévenir toutes éventuelles représailles à líélimination díOussama Ben Laden, a indiqué un responsable policier kényan. Le pays est en effet en état d'alerte terroriste depuis la mort du chef du réseau terroriste Al Qaida en début de ce mois de mai. Cette famille est regroupée à Kogelo, un village reculé de l'ouest du Kenya, autour de la figure emblématique de «Mama» Sarah Obama, 89 ans, troisième épouse du grand-père paternel de Barack Obama, qui n'a cependant pas de lien de sang avec l'actuel président américain. Tous les visiteurs allant chez elles seront scrupuleusement contrôlés, ils passeront des contrôles de sécurité avant d'être autorisés à se rendre dans sa maison, a déclaré à la presse l'administrateur de la région de Nyanza, Francis Mutie.

 


© zimbio.com
Mama Sarah indique que sa vie quotidienne n'est pas affectée par les nouvelles patrouilles de police autour de son domicile
On se souvient quíaprès líannonce de la mort du chef díAl-Qaïda, le président kenyan Mwai Kibaki avait réagi par un communiqué. Il affirmait que cíétait un «acte de justice» pour les victimes de líattentat perpétré en 1998 contre líambassade américaine au Kenya. Au nom du Gouvernement et du peuple de la République du Kenya, je félicite toutes les personnes qui sont derrière la liquidation díOussama Ben Laden, avait-il continué. La première attaque díenvergure internationale perpétrée le 7 août 1998 à proximité de líambassade des Etats-Unis et díune banque à Nairobi avait fait 200 morts et plus de 1000 blessés. Plus tôt, le Premier ministre kenyan Raila Odinga a déclaré que le meurtre du chef díAl-Qaïda est une réalisation majeure et une justice pour toutes les victimes du terrorisme au Kenya. Par ailleurs, Le Kenya partage une longue frontière avec la Somalie, dont la plus grande partie du territoire est actuellement contrôlée par les insurgés islamistes radicaux shebab, qui ont fait vúu d'allégeance à Al-Qaïda. Les shebab qui, ont déjà menacé par le passé de frapper le Kenya, ont promis de venger «très bientôt» la mort d'Oussama Ben Laden, sans donner davantage de détails.

Ces derniers jours, des informations contradictoires sur les menaces directes pesant sur des membres de la famille Obama sont apparues dans la presse. Selon l'AFP, il n'existerait aucun danger de cette sorte. The Telegraph, en revanche, croit savoir qu'un groupe islamiste basé en Somalie qui désire venger la mort d'Oussama Ben Laden vise directement Sarah Obama. La grand-mère, elle, qui n'est pas musulmane, indique que sa vie quotidienne n'est pas affectée par les nouvelles patrouilles de police autour de son domicile. Sarah Obama a acquis une célébrité au Kenya depuis que Barack Obama est venu la voir en 2006, et a fortiori quand ce dernier a été élu en novembre 2008 premier président noir des Etats-Unis. Le gouvernement kenyan a déclaré Kogelo site national, et Mama Sarah a été enrôlée pour parrainer différentes úuvres caritatives.

 



Commentaire


Retour en haut