Archive

Centrafrique: les rebelles se retirent

Des centaines de rebelles armés ont accepté de se retirer de Bangassou, une ville de la République centrafricaine quíils ont attaquée pendant la fin de semaine

 

Des centaines de rebelles armés ont accepté de se retirer de Bangassou, une ville de la République centrafricaine quíils ont attaquée pendant la fin de semaine, tuant un Casque bleu et chassant des centaines de personnes, a annoncé líONU lundi.

Les négociations avec la milice chrétienne ont été dirigées par le cardinal de la ville de Bangui, Dieudonné Nzapalainga. La mission onusienne a annoncé en milieu de journée lundi que les rebelles avaient accepté de se replier.

Un Casque bleu marocain a été tué samedi quand quelque 700 rebelles ont attaqué le quartier musulman de Bangassou et une base de líONU.


 


© Droits reservés
Plusieurs résidants avaient été contraints de se barricader chez eux. Plus de 1000 personnes síétaient réfugiées dans une mosquée, 1500 dans une cathédrale et 500 dans un hôpital, selon des organisations caritatives.

Médecins sans frontières rapporte que 21 autres personnes ont été blessées, mais prévient que le bilan sera connu seulement une fois líaccès à la région rétabli. La situation semblait calme lundi, après que les Casques bleus eurent fait état de tirs sporadiques dimanche soir.

Un porte-parole de la mission onusienne a dit que les rebelles bloquaient toutes les routes et avaient entrepris de démolir les ponts avant la conclusion de líentente.

Les combats síintensifient dans líest de la République centrafricaine depuis quelques mois. Cinq Casques bleus ont été tués près de Bangassou le 8 mai, et des affrontements interconfessionnels ont fait au moins 37 morts près díAlindao les 6 et 7 mai, selon la Croix-Rouge.

La Centrafrique est plongée dans les violences interconfessionnelles depuis 2013 et les affrontements se poursuivent dans les régions qui échappent au contrôle du gouvernement.


Commentaire


Retour en haut