Archive

Centrafrique : 58 ménages délocalisés du pont Sapéké déplorent leurs conditions de vie

Les habitants proches du pont Sapéké délocalisés sur le site du CICI ont déploré leurs conditions de vie suite aux pluies abattues ces derniers jours dans la capitale

 

Les habitants proches du pont Sapéké délocalisés sur le site du CICI ont déploré leurs conditions de vie suite aux pluies abattues ces derniers jours dans la capitale. Ils réclament du gouvernement un appui pour la construction des maisons.

Le déguerpissement des habitants non loin du pont Sapéké entre les 2èmes et 6ème arrondissements de Bangui a été lancé par le gouvernent pour favoriser les travaux de reconstruction de ce pont. Depuis le 26 mars 2017, ces habitants ont regagné le site et se sont confrontés à certaines difficultés après les récentes pluies.

Sur le site dans le 2e arrondissement de Bangui au bord du fleuve Oubangui, des maisons en construction sont inondées, des eaux stagnantes envahissaient une partie du site.

Un ciel nuageux, Jeanne Yétènè, une mère de famille rencontrée sur le site déplore les conditions dans lesquelles ils se trouvent, « vraiment nous souffrons ici. Les routes quíils ont tracées sont toutes inondées. Même nos briques ont été détruites par les récentes pluies », a-t-elle déploré.

La situation se complique de plus lorsquíil pleut, « nous nous levons la nuit souvent quand il pleut pour arranger les enfants. Il faut parfois arranger les briques pour que les enfants dorment dessus afin díéviter la stagnation des eaux», a regretté Job Ayékianga, un des administrés.

Ces ménages voisins du pont canal Sapéké avaient déguerpi suite à la demande du gouvernement afin de faciliter la reconstruction du pont dont les travaux ont été lancés en décembre 2016.

 



Commentaire


Retour en haut