Archive

Environ 9.500 candidats attendus pour le test de la police et de la gendarmerie

Ils sont 9.500 candidats à discuter leur entrée au sein des forces de la Police et de la Gendarmerie à líissu díun concours où 500 policiers et gendarmes seront retenus.

 

Ils sont 9.500 candidats à discuter leur entrée au sein des forces de la Police et de la Gendarmerie à líissu díun concours où 500 policiers et gendarmes seront retenus. Le nombre des candidats est rendu public par la Minusca qui Co-organise le recrutement avec le gouvernement.

Pour restaurer líautorité de líEtat après la crise, le gouvernement centrafricain en collaboration avec la Minusca a lancé le 1er février 2017 le recrutement des policiers et gendarmes sur tout le territoire. Líannonce intervient alors que le gouvernement est attendu sur la date du concours et la modalité pratique pour les candidats de líintérieur du pays.



 


© Droits reservés
Selon Konseiga Salifou, porte-parole de la police de la Minusca, la participation à ce concours est forte, mais certains dossiers sont rejetés. « De commun accord avec le gouvernement, nous avons bouclé le traitement des dossiers et nous avons retenus 9.500 candidatures pour concourir. Certains dossiers sont rejetés en fonctions des critères díâge et líabsence des pièces versées au dossier », a-t-il expliqué.

Selon les informations du RJDH, au total 13.500 dossiers ont été déposés avant de retenir 9.500 pour disputer 500 places, dont 250 à la police et 250 à la gendarmerie.

Les concours vont se faire dans les chefs-lieux des préfectures selon la Minusca. « Tous les candidats doivent assurer eux-mêmes leur déplacement dans les chefs-lieux où ils ont retiré les formulaires. Nous allons sécuriser le déroulement des épreuves », a-t-il ajouté.

Les 500 candidats admis suivront leur formation au camp Kassaï pour les gendarmes et à ceux de la police au PK 10 à la sortie nord de Bangui.


Commentaire


Retour en haut