Archive

Des combattants du FPRC désignés responsables des sites miniers dans le Sud-Est

Le haut commandement du FPRC a désigné certains de ses cadres militaires, responsables des sites miniers quíil a conquis ces derniers jours dans le Sud-Est.

 

Le haut commandement du FPRC a désigné certains de ses cadres militaires, responsables des sites miniers quíil a conquis ces derniers jours dans le Sud-Est. Ces derniers ont été présentés ce 24 avril à la population de Nzacko.

Ces nominations, selon les informations RJDH, ne concernent pas seulement le secteur minier. Une source locale contactée parle de la nomination des chefs de la police, de la gendarmerie, des douanes et des mines. Le FPRC prend le contrôle de tous ces secteurs dans le Sud-Est de la République Centrafricaine après avoir chassé les éléments de líUPC qui étaient entre temps maitres des lieux.

 


© Droits reservés
Les combattants du FPRC nommés, ont pris fonction après avoir été présenté aux autorités municipales et à la population réunie. Les autorités locales contactées níont pas souhaité se prononcer sur cette question par peur pour leur vie. « Cíest eux qui contrôle tout ici. Nous devons faire avec comme cela était le cas avec líUPC », confie un notable sous líanonymat.

Azor Khalit, sous-chef díEtat-major du FPRC, contacté par le RJDH trouve normal la nomination de ces combattants. Pour lui, ce dispositif va leur permettre de subvenir aux besoins du mouvement. « Nous avons chassé ceux qui maltraitaient la population mieux vaut mettre un système en place pour nous permettre de subvenir à nos besoins et de veiller aussi sur la population », confie-t-il.

Selon une source au ministère des finances, le contrôle des sites miniers et des douanes par les groupes armés fait perdre à líEtat des centaines de millions de Fcfa par mois.

Depuis 2013, les zones minières du nord, du centre et du Sud-Est sont sous contrôle des groupes armés qui, dans ces zones lèvent aussi líimpôt et perçoivent les droits de douane.


Commentaire


Retour en haut