Archive

Centrafrique : visite de haut niveau de 4 responsables díagences onusiennes

Quatre directeurs régionaux díagences onusiennes en Afrique de líOuest et du Centre seront en visite officielle en Centrafrique du 25 au 28 avril selon des sources de la mission onusienne à Bangui.

 

Quatre directeurs régionaux díagences onusiennes en Afrique de líOuest et du Centre seront en visite officielle en Centrafrique du 25 au 28 avril selon des sources de la mission onusienne à Bangui.

Abdou Dieng, Directeur régional du Programme alimentaire mondial (PAM), Richard Danziger Directeur régional de líOrganisation internationale pour les migrations (OIM), Yves Habumugisha, Directeur régional des affaires humanitaires et d'urgence de líAfrique de l'Ouest pour líONG World vision, Allegra Maria Baiocchi, Représentante régionale pour l'Afrique de l'Ouest et centrale du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) sont ces responsables onusiens attendus en RCA.

Accompagnés de la Coordonnatrice Résidente et Humanitaire du système des Nations Unies, Mme Najat Rochdi, ils se rendront díabord à Paoua, dans la préfecture de líOuham-Pendé qui a connu un regain de violence et de nouveaux mouvements de populations ces dernières semaines.

Ils rencontreront ensuite les principaux acteurs humanitaires et les autorités nationales et locales à Bangui afin díaborder avec eux les questions urgentes de la détérioration de líaccès à líaide humanitaire ainsi que le sous-financement de plusieurs acteurs-clé et les conséquences sur les Centrafricains affectés par la violence et le conflit.

 


© Droits reservés
Cette visite sera également líopportunité de rappeler la nécessité de garantir un accès humanitaire sans condition conformément aux principes de neutralité et díimpartialité et au respect du Droit humanitaire international.

La protection des civils figure par ailleurs parmi les thèmes que la mission mettra en exergue.

Durant leur visite, les Directeurs régionaux díagences onusiennes en Afrique de líOuest et du Centre porteront aussi leur attention sur des activités pilotes combinant aide humanitaire et développement et ayant pour but díaider les Centrafricains à sortir de la crise selon la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA).

En Centrafrique aujourdíhui, près de la moitié de la population dépend de líaide humanitaire pour vivre.

Plus de 2,2 millions de personnes ont besoin díassistance humanitaire sur une population totale de 4,6 millions.

Un centrafricain sur cinq est soit déplacé dans son propre pays, soit réfugié au Tchad ou au Cameroun.

Le nombre de déplacés ne cesse díaugmenter depuis la recrudescence des violences en octobre 2016 et le nombre de déplacés internes a augmenté de 6% le mois dernier, suite aux dernières attaques menées par des groupes armés, en particulier dans les régions de Ouaka (Bambari), Haute Kotto (Bria) au centre est et Ouham Pendé (Bocaranga) au nord-ouest.


Commentaire


Retour en haut