Archive

Centrafrique : Des ONG de droits de líHomme réaffirment leur opposition à líidée díamnistie

Le Réseau des ONG de Promotion et de Défense de Droits de líHomme (RONGDH) se dit opposer à toute idée díamnistie qui selon le réseau serait porté par líUnion Africaine

 

Le Réseau des ONG de Promotion et de Défense de Droits de líHomme (RONGDH) se dit opposer à toute idée díamnistie qui selon le réseau serait porté par líUnion Africaine. La déclaration a été faite ce mardi 18 avril 2017 à Bangui.

Ces ONG prennent position contre líidée díamnistie au moment où des informations sur la volonté díamnistier des chefs rebelles se font de plus en plus persistantes en Centrafrique.

Selon les informations RJDH, des discussions se feraient à plusieurs niveaux. Cíest dans ce cadre que les ONG de défense des droits de líHomme ont été reçues par la représentation de líUnion Africaine en RCA.

Me Mathias Mourouba Coordonnateur national adjoint du RONGDH a exprimé líopposition de ces organisations à cette idée qui selon lui, compliquerait davantage la situation de la crise en RCA, « cíest avec indignation que le réseau des ONG de promotion et de défense des Droits de líHomme a appris, le projet funeste et macabre de líUnion Africaine díinciter le gouvernement centrafricain de faire adopter une loi díamnistie en faveur des présumés auteurs, coauteurs, et complices de graves et massives violations des droits de líHomme et des bandits de grands chemins qui continuent de semer la terreur en RCA » a-t-il martelé.

Une amnistie selon le réseau pourrait « amener les victimes díaujourdíhui à devenir les bourreaux de demain » peut-on lire dans la déclaration de ces organisations dont le RJDH a eu copie.

Le Conseil national de transition (CNT) avait voté une loi qui proscrit líidée díamnistie considérée comme de prime à líimpunité en République Centrafricaine. Idée soutenue par le forum de Bangui. Et les ONG exhortent le gouvernement à respecter ces dispositions.

 



Commentaire


Retour en haut