Archive

Centrafrique: Don d'une aire de séchage au groupement des femmes de Bouchia

La vice-présidente du comité des femmes de Bouchia, Madame Claudine Morouba, lía réceptionné des mains la Représentante résidente de l'UNFPA

 

Les clés de líaire de séchage de 10 m², dont le coût approximatif de la réalisation est de 1,6 million de francs CFA étaient destinée aux femmes de la localité de Bouchia, à environ 130 km au sud-ouest de Bangui. Pour faire aboutir ce projet, la population a apporté les agrégats (pierres, moellons et sable), líUNFPA a fourni le ciment, les grillages, les tiges métalliques et a pris en charge la main d'úuvre indispensable. De líavis de Madame Thérèse Zéba, les besoins des femmes sont multiples et se rapportent à la santé, à líéducation, à líalphabétisation, à líeau potable, etc. Parmi ces besoins figurent les difficultés du séchage des produits agricoles, dont surtout le manioc, aliment de base de la population. «La construction d'une aire de séchage à Bouchia ne suffit pas pour résoudre l'ensemble des problèmes des femmes», a reconnu la Représentante de l'UNFPA.

 


© journaldebangui.com
Madame Thérèse Zéba à gauche
Líessentiel pour elle est que «cette réalisation serve de catalyseur d'une union entre toutes les femmes». Madame Claudine Morouba, vice-présidente du comité des femmes de Bouchia, a émis le vúu qu'un magasin soit construit au bénéfice de la population pour favoriser la conservation des produits agricoles. Ce n'est pas la première fois que l'UNFPA accompagne la population de Bouchia. En 2010, à l'occasion de la Journée Internationale de la Femme, cette institution onusienne avait offert à la population de Bouchia des outils aratoires, des cuvettes, des urnes pour la vente des beignets, des pousse-pousse et des produits médicaux.

 



Commentaire


Retour en haut