Archive

Centrafrique : Plusieurs sans abris après l’incendie sur le site des déplacés de Kaga-Bandoro

Environ 4.987 personnes affectées, 61 évacuées dans les structures de santé et 22 blessées, c’est le bilan partiel de l’incendie qui a ravagé ce 5 avril une partie du site des déplacés de Kaga-Bandoro

 

Environ 4.987 personnes affectées, 61 évacuées dans les structures de santé et 22 blessées, c’est le bilan partiel de l’incendie qui a ravagé ce 5 avril une partie du site des déplacés de Kaga-Bandoro, installé non loin de la base de la Minusca.

L’incendie qui a ravagé le bloc N°5, 6, 7 et une partie du bloc 8 est la troisième du genre en 14 mois et intervient alors que l’Hôpital de Bambari vient de prendre feu ce week-end, laissant un bilan 351.418 personnes affectées. Le centre de santé Saint Joseph de Bouar n’est pas épargné, la toiture a été emportée par le vent mardi dernier.

 


© Droits reservés
L’origine de l’incendie, qui semble être ménagère a brulé les tantes de fortunes pendant au moins deux heures, alors que les déplacés des zones touchées sont conviés à une distribution des vivres à 2 Km du site.

Selon Enoch Ngoya Nago, président du site des déplacés de Kaga-Bandoro, c’est chaque année que le site connait des cas d’incendie. « Pour ce cas précis, les dégâts matériels sont consistants. Les tentes de fortunes sont tellement rapprochées qu’il a été difficile d’éteindre le feu ou tenter de sauver certains effets », a-t-il expliqué.

L’une des déplacés déplore la lenteur dans l’intervention des casques bleus. « A chaque fois quand il y a l’incendie, ils préfèrent prendre les photos, faire des vidéos. Dès que le feu est au seuil du ralenti, c’est en ce moment-là qu’ils essaient d’éteindre le feu. N’est-ce pas une manière de nous chasser d’ici ? », s’est-elle interrogée.

Le site des déplacés de Kaga-Bandoro est installé depuis 2014 à l’Evêché. Les évènements du 12 octobre 2016 ont contraint les déplacés à s’installer proche de la base de la Minusca.


Commentaire


Retour en haut