Archive

Centrafrique : Les habitants de l’îles Bongossoua dotés en point d’eau

Les habitants de l’îles Bongossoua au sud de la capitale auront dans les jours à venir quatre points d’eau grâce à l’action de l’Oxfam en faveur de cette communauté.

 

Les habitants de l’îles Bongossoua au sud de la capitale auront dans les jours à venir quatre points d’eau grâce à l’action de l’Oxfam en faveur de cette communauté. Ces points d’eau en construction ont fait l’objet d’une visite guidée des étudiants de l’université de Bangui en prélude à la journée internationale de l’eau ce 22 mars dans cette localité.

La construction de ces points d’eau intervient quelque mois après déclaration de la fin de l’épidémie de choléra par le gouvernement centrafricain. Ces points d’eau vont desservir environs 1.800 habitants de l’île qui s’approvisionnent à partir du fleuve Oubangui et exposés à des maladies.

 


© Droits reservés
Isidore Ngueuleu, chargé du plaidoyer à l’ONG Oxfam conditionne la remise à l’approbation d’un avis technique des autorités, « la remise officielle de ces quatre infrastructures répondant aux standards internationaux de l’eau potable puissent être disponible à la consommation, il nous faut des tests techniques qui seront faits par les institutions nationales pour savoir s’il y’a manque des éléments importants à ajouter à ces puits », a-t-il relaté.

Nicaise Kouale, habitant de l’îles plaide pour l’accélération des travaux, « nous puisons de l’eau direct du fleuve Oubangui pour consommer. Cette eau n’est pas potable et la lenteur de cette action peut aussi être une source d’épidémie, malgré qu’Oxfam nous donne des comprimés de purification d’eau, ces comprimés peuvent finir. C’est pourquoi, nous demandons à cette ONG d’accélérer le processus au niveau des autorités afin que nous ayons de l’eau potable dans les jours qui suivent», a-t-il plaidé.

L’accès à l’eau potable demeure une préoccupation majeure pour la population riveraine après l’épidémie de choléra.


Commentaire


Retour en haut