Archive

Centrafricain: La RCA au sommet des Nations-Unies sur les PMA en Turquie

La ville díIstanbul, capitale de la Turquie accueille la 4ième édition de la conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés

 

Les représentants des pays les moins avancés (PMA), parmi lesquels ceux de la République Centrafricaine, se sont donnés rendez-vous du 9 au 13 mai à Istanbul en Turquie pour discuter des problèmes liés au développement. Ce sera en présence des représentants de la communauté internationale et des partenaires techniques et financiers au développement. Ils vont débattre entre autres des thèmes liés à la capacité de production, líaccès aux services essentiels (líeau et líassainissement, líénergie, líéducation, la santé, au changement climatique, au commerce, à líagriculture et la sécurité alimentaire, aux investissements provenant de líétranger, de líaide au développement). La République Centrafricaine qui fait partie des pays les moins avancés, est concernée par cette conférence mais le président Bozizé qui devait y prendre part, níest pas encore parti. Les pays les moins avancés sont 48 Etats luttant contre la pauvreté, dont le revenu national par tête d'habitant est en dessous des 750 dollars américains. Le sommet rassemblera les dirigeants et le monde des affaires, parmi lesquels les patrons mondiaux comme Bill Gates.

 


© www.un.org/wcm
En salle de conférence
Il ne faut perdre de vue que, cette conférence permettra aux participants díévaluer les résultats du plan díaction pour les pays les moins avancés adoptés à la troisième Conférence des Nations Unies sur les PMA à Bruxelles en Belgique en 2001. Il síagira díadopter de nouvelles mesures et stratégies de développement durable pour les PMA pour la prochaine décennie. La conférence se tient au Centre de conférences et d'exhibitions Lütfü Kırdar, au Palais des congrès díIstanbul, au Centre culturel Harbiye et au Centre de conférence et díexposition. Les chefs d'Etat et de gouvernement de 192 pays membres des Nations Unies ont été conviés par les Nations Unies. 50 à 60 chefs d'Etat et plus de 100 ministres et ministres adjoint sont présents à Istanbul. Les frais des délégations des pays les moins avancés seront pris en charge par la Turquie. Selon certaines indiscrétions, Le président Bozizé quitterait Bangui le mercredi 12 mai 2011 pour Istanbul. Le président français Nicolas Sarkozy est arrivé à Istanbul pour prendre part à cette conférence. A l'issue du sommet, une déclaration politique et le programme d'action d'Istanbul seront publiés. Les pays les moins avancés vont exiger des engagements concrets pour leurs besoins urgents. La rencontre des leaders et du monde des affaires sera l'une des plus intéressantes parties de la conférence.

 



Commentaire


Retour en haut