Archive

Centrafrique : Les commerçants du bois posent des conditions pour leur retour au marché Magalet

Les vendeurs du bois de construction installés à Mayamaya conditionnent leur retour à líamélioration de la situation sécuritaire au Km5. Ils líont dit ce 6 mars lors des entretiens avec le RJDH.

 

Les vendeurs du bois de construction installés à Mayamaya conditionnent leur retour à líamélioration de la situation sécuritaire au Km5. Ils líont dit ce 6 mars lors des entretiens avec le RJDH.

Ces commerçants avaient quitté le marché Magalet suite aux évènements qui ont créé une atmosphère díinsécurité au km5 ou se trouve le principal marché de bois.

Ces derniers ont exprimé la semaine passée leur volonté de retourner à líancien marché mais ce retour est aujourdíhui conditionné à líamélioration de la situation sécuritaire dans le secteur, « nous voulons rester ici car nous nous sentons en sécurité contrairement à Magalet. Il níy a pas un texte qui prévoit notre retour. Ce níest pas obligatoire, donc le retour sera volontaire. Mais avant, il faut désarmer les groupes armés qui sont fréquents dans la zone » a confié Gildas Anicet Mbokani commerçant de bois rencontré à Mayamaya, le nouvel endroit occupé par ces marchands de bois.

A Mayamaya dans le 6ème arrondissement, les commerçants occupent les concessions des particuliers. Ces occupations font suite selon Gildas Anicet Mbokani à des contrats entre les propriétaires et les commerçants, « nous nous sommes entendus avec les propriétaires des concessions pour louer ces locaux comme nos points de vente. Et nous faisons toujours de notre mieux pour éviter les embouteillages et les cas díaccident. Nous sommes en paix ici, pas de difficulté majeure ».

Les 500 commerçants de bois du marché Magalet sont aujourdíhui repartis entre le marché Pétévo, Gobongo et Cambattant.

 



Commentaire


Retour en haut