Archive

Centrafrique : A cause de la crise sécuritaire, les faux documents pullulent

Un grand nombre de candidats au concours de recrutement de la police et la gendarmerie Centrafricaine ont fourni de faux documents pour postuler à ces recrutements

 

Un grand nombre de candidats au concours de recrutement de la police et la gendarmerie Centrafricaine ont fourni de faux documents pour postuler à ces recrutements, selon le comité de sélection de dossiers qui a présenté ce mercredi le bilan de ses activités.

Les faux papiers utilisés par les candidats concernent les diplômes, les actes de naissances, précise-t-on.

A la faveur de la crise qui a secoué le pays ces dernières années, de faux documents administratifs pullulent dans les circuits administratifs.

 


© Droits reservés
Ces faux documents décelés dans les dossiers entrainent systématiquement le rejet de leur candidature.

Le gouvernement centrafricain avec líappui de la mission onusienne en RCA (MINUSCA) veut former 250 policiers et 250 gendarmes pour aider à la restauration de líautorité de líEtat sur toute líétendue du territoire.

Les admis à ce test de recrutement subiront une formation de 7 mois. Ils seront les tous premiers à être recruter dans la police et la gendarmerie après la crise que le pays.

La date de clôture des candidatures pour le recrutement dans les corps de la police et de la gendarmerie a été fixée ce 28 février alors que líouverture du concours avait lieu le premier février.


Commentaire


Retour en haut