Archive

Centrafrique : 53,10% de la population souffre de la Filariose lymphatique

Plus de la moitié de la population Centrafricaine souffre de la Filariose lymphatique, une des maladies tropicales négligées

 

Information confirmée par le docteur innocent Maguezangba, chef de services des maladies tropicales négligées au ministère de la Santé publique à Bangui.

Plusieurs personnes sont décédées des maladies tropicales négligées notamment dans la Sangha Mbaéré au Sud-Ouest, dans le Haut Mbomou et le Mbomou à líEst et líOuham dans centre Nord. La montée de cette maladie est constatée alors que le gouvernement vient de déclarer la fin de líépidémie de choléra en décembre 2016.

Docteur Innocent Maguézamba, présente les caractéristiques de ces maladies tropicales négligées, « dans le deuxième groupe qui concerne les maladies tropicales négligées nécessitant un diagnostic et une prise en charge des cas, on retrouve la Lèpre, la tripanomiase humaine africaine, une autre maladie qui se manifeste sous forme de plaie appelée ulcère de Birulie, une maladie appelée le Pian et les Verres de guinée » a-t-il précisé.

 


© Droits reservés
Il a en outre présenté des mesures préventives « pour prévenir ses maladies tropicales négligées, il faut des mesures díhygiène. Parmi ces maladies, certaines sont transmises par líeau de consommation. Pour ce faire, il faut prendre des mesures qui síimposent afin díéviter de les contracter, les moustiques sont aussi des vecteurs des maladies telles que la filariose lymphatique en République Centrafricaine et plus la moitié de la population souffre de la Filariose, autrement dit 53,10% », a-t-il dit.

Le gouvernement dispose díun plan díaction pour la lutte contre ces maladies, mais pour líinstant, il projette des sensibilisations sur les bonnes pratiques díhygiène.


Commentaire


Retour en haut