Archive

Centrafrique: vers le lancement d'une pétition pour exiger l’arrestation de Ali Daras

Le président du FPR, Ferdinand Alexandre Nguendet a annoncé l’idée d’une pétition en faveur de l’arrestation de Ali Daras pour crime économique et crime de sang

 

Le président du FPR, Ferdinand Alexandre Nguendet a annoncé l’idée d’une pétition en faveur de l’arrestation de Ali Daras pour crime économique et crime de sang, trois jours après son retrait de Bambari. Une initiative des forces vives de la nation annoncée ce 24 février à Bangui.

Ali Daras leader de l’UPC s’est retiré de Bambari où il est siégé au profit de Maloum, une commune d’élevage à 58 km de Bambari sur axe Ippy à l’Est du pays aussitôt après l’ultimatum de la Minusca qui l’a sommé de quitter la ville. La pétition lancée escompte 500 000 signatures à travers le pays, selon les organisateurs visant à pousser le gouvernement à arrêter et à juger Ali Daras.

 


© Droits reservés
La délocalisation de Ali Daras ne vide pas le contentieux selon Alexandre Ferdinand Nguendet « le problème n’est pas la délocalisation, nous, nous exigeons l’arrestation d’Ali Daras. Nous avons évoqué la question du mandat d’arrêt au président de la République et au jour d’aujourd’hui, il n’existe pas un mandat d’arrêt à l’encontre d’Ali Daras. Notre groupe parlementaire et d’autres députés vont envoyer des questions écrites au gouvernement pour demander des explications », a-t-il annoncé.

La pétition est la première action politique envisagée à charge contre Ali Daras par la classe politique depuis son retrait de Bambari au centre est du pays.


Commentaire


Retour en haut