Archive

LíUnion des journalistes en appelle au gouvernement dans un litige qui paralyse la Maison de la Presse

L'interpellation de l'UJCA intervient après deux mois d'une drôle de guerre mettant aux prises les journalistes et la succession Patassé.

 

L'Union des Journalistes de Centrafrique (UJCA) a demandé, jeudi 23 février à Bangui, une décision "rapide et définitive "du gouvernement pour mettre fin à un litige foncier qui paralyse le fonctionnement de la Maison de la Presse et des journalistes (MPJ) depuis deux mois.

Dans un communiqué de presse parvenu à l'ACAP, l'UJCA dénonce "Líinvasion de la MPJ par des miliciens à la solde de Sylvain Patassé, ancien candidat à la présidentielle 2016", quíelle accuse d'entretenir "un groupe armé à sa dévotion, quíil utilise pour régler un litige encore pendant devant la Justice, díaprès le dernier compte rendu du Conseil des ministres".

L'organisation affirme prendre à témoin "líopinion nationale et internationale, par rapport aux agissements criminels de Sylvain Patassé qui peuvent déboucher sur un bain de sang à cause díun immeuble qui appartient à líEtatÖ"

 


© Droits reservés
L'interpellation de l'UJCA intervient après deux mois d'une drôle de guerre mettant aux prises les journalistes et la succession Patassé.

Depuis la fin décembre 2016, les locaux de la MPJ sont mis sous scellés par un huissier de justice suite à une décision de justice attribuant à la famille du défunt président Ange Félix Patassé cette propriété que le gouvernement avait pourtant cédé à la presse en 2006-2007.

La mise sous scellés de la MPJ a entraîné un blocage des activités de plusieurs organisations professionnelles des médias, à savoir notamment l'Union des Journalistes de Centrafrique, l'Association des femmes professionnelles de la Communication (AFPC) et l'Observatoire des Médias en Centrafrique (OMCA).


Commentaire


Retour en haut