Archive

Le Chef de la MINUSCA, Parfait Onanga-Anyanga, réaffirme sa volonté de protéger la Ville de Bambari

Le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, Parfait Onanga-Anyanga, a déclaré, dans un communiqué publié vendredi 17 février 2017 à Bangui

 

Le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, Parfait Onanga-Anyanga, a déclaré, dans un communiqué publié vendredi 17 février 2017 à Bangui, que « Bambari ne doit pas appartenir aux groupes armés ».

Líobjectif de ce communiqué de presse est díinformer líopinion nationale et internationale sur le renforcement du dispositif militaire mis en place à Bambari afin díéviter líaffrontement entre les groupes armé rivaux, à savoir le Mouvement pour líUnité et la Paix en Centrafrique (UPC) et le Front Populaire pour la Renaissance de Centrafrique (FPRC).

 


© Droits reservés
Le renforcement du dispositif militaire de la MINUSCA permet de mieux protéger les populations civiles de Bambari, explique le communiqué, qui prévient que l'UPC et le FPRC se heurteront à la MINUSCA en cas de violence car ils constituent une menace pour les populations civiles de Bambari.

« La MINUSCA est pour le moment la seule autorité légitime mandatée par le Gouvernement pour contrôler la ville », ajoute le communiqué.

Il convient de rappeler que le renforcement du dispositif miliaire de la MINUSCA à Bambari intervient suite aux menaces díaffrontement entre l'UPC et la coalition du FPRC dont une colonne a été stoppée le 11 février par une frappe de la MINUSCA après avoir franchi une ligne rouge tracée par la Force onusienne.


Commentaire


Retour en haut