Archive

La Ceeac préoccupée par la situation sécuritaire en République centrafricaine

Le Secrétariat général de la Ceeac condamne ces actes de violence qui ont causé la mort de plusieurs personnes innocentes et qui ont poussé des populations au déplacement en dehors de leurs villages

 

Le Secrétariat général de la Communauté économique des Etats de líAfrique centrale (Ceeac) vient de publier un communiqué selon lequel, il suit avec « une très grande inquiétude les informations concernant les affrontements entre la Coalition Fprc/Rprc et líUpc dans les préfectures de la Haute Kotto et de l'Ouaka (Centrafrique), qui ont cours depuis quelques semaines ».

Le Secrétariat général de la Ceeac condamne ces actes de violence qui ont causé la mort de plusieurs personnes innocentes et qui ont poussé des populations au déplacement en dehors de leurs villages. Líorganisme communautaire appelle les belligérants à la retenue et à líarrêt immédiat des hostilités. Il rappelle aux responsables de ces groupes armés quíils s'exposent à des poursuites judiciaires, en vertu des conventions internationales relatives aux droits de líhomme et au droit international humanitaire.

 


© Droits reservés
La Ceeac demande aux belligérants de privilégier les voies pacifiques pour résoudre les différends en particulier, à travers líInitiative africaine conduite par líUnion Africaine, la Ceeac, avec le soutien de líAngola, du Congo et du Tchad.

Les parties sont priées de cesser immédiatement les combats pour prouver leur engagement en faveur de la recherche d'une paix durable en République centrafricaine.

Depuis le 21 novembre 2016, la coalition dirigée par le Front Populaire pour la Renaissance de Centrafrique (Fprc) et le Mouvement pour líUnité et la Paix en Centrafrique (UPC) sont en guerre ouverte.

On compte aujourdíhui environ 20 000 déplacés et des centaines de morts.


Commentaire


Retour en haut