Archive

Centrafrique : Une opération de police tourne au drame au KM5

Les forces de sécurité nationale et internationale ont mené une opération hier au Km5

 

La personne recherchée a été tuée lors de cette manúuvre. Dans sa conférence hebdomadaire, líinstitution onusienne a fait le bilan de cette opération.

Pour assurer la quiétude au Km5, la gendarmerie centrafricaine et la Minusca, appuyées par les autodéfenses du Km5 ont organisé une opération de police pour appréhender, alias « Big-man » accusé de banditisme.

Au cours de cette opération, « Big-Man et ses hommes ont ouvert le feu sur les populations », a rapporté le Porte-parole de la Minusca, Vladimir Monteiro. En riposte à leurs tirs, les forces de sécurité « ont neutralisé le brigand et aussi líun de ses hommes lieutenant qui sont tous décédés sur le coup. Trois gendarmes centrafricains ont également été blessés», a rapporté la Minusca. Elle a regretté que « la population ait été victime des tirs indiscriminés de ces criminels ».

 


© Droits reservés
Le défunt Big-Man et sa bande faisaient régner la terreur au Km5. Ils étaient responsables de la hausse de la criminalité dans le 3ème arrondissement. Dans sa communication, la Minusca a appelé la population à garder le calme et à éviter tout acte susceptible díexacerber des tensions inter communautaires et quí« elle continuera díappuyer les forces pour protéger les populations et maintenir líordre », a promis la Minusca.

Selon les informations du RJDH, en représailles, les proches de Big-man ont poignardé à mort le pasteur Jean Paul Sankagui, ancien Haut Conseiller à la Communication, qui se rendait pour libérer ses fidèles dans une église apostolique du secteur.

Les proches de « Big-Man » ont aussi mis le feu à líéglise Catholique Saint Mathias, située juste à côté de la concession familiale de ce dernier.

Des tensions montent au créneau ces derniers temps dans plusieurs villes du pays notamment à Bocaranga, Bambari, Bria, Dashima et Ippy.


Commentaire


Retour en haut