Archive

Quand le cur de Hurel Régis Beninga parle

Cest le titre du tout premier «Bébé» littéraire du jeune auteur Centrafricain

 

Cest vrai, le cur est le siège des sentiments liés à des situations particulières. Et ce sont ces situations-là, vues, vécues et entendues quelque part dans une partie du monde que le jeune Hurel Régis Beninga peint à travers des mots simples et faciles à comprendre. «Quand Le Cur Parle» est son tout premier «bébé» littéraire, son premier recueil de poèmes publié à Paris aux Éditions Arthéra. Ce petit livre de 75 pages traite des différents aspects de la vie, allant des sentiments intérieurs profonds que peut éprouver un être humain jusqu'à la politique d'une manière générale, en passant par les relations entre individus. A travers ce livre, il s'intéresse aux différents aspects de la vie, allant des sentiments intérieurs profonds que peut éprouver un être humain jusqu'à la politique d'une manière générale, en passant par les relations entre individus.

 

«La plupart de mes poèmes ont été écrits dans trois capitales de pays où jai passé et continue de passer une partie de ma vie. Dabord à Bangui, en Centrafrique, puis à Abidjan, en Côte dIvoire et enfin à Paris, en France où jai poursuivi mes études. Ce nest que le reflet de tout ce que jai vécu et ressenti dans ces pays que jai traduit sur papier. Cest donc mon cur qui a parlé», confie ce docteur en Théâtre. Le premier que son pays accueil. À cur ouvert, quand le cur de Hurel Régis Beninga parle, il na pas le cur gros; mais cest comme un logis qui na pas descalier ni de secret et ça dérange parfois. L'Amour semble être pour lui, l'unique solution aux différents maux que connaisse notre société. Sans s'être attaché aux règle de la versification classique l'auteur à su fort bien utiliser les rythmes et une variété des séquences agréable à l'oreille. Ce cur qui parle le fait avec juste simplicité.

 


Le jeune auteur Hurel Beninga
Morceaux choisis:
«Je ne parle pas de moi
Je ne parle pas pour moi
Je ne parle pas pour le malfaiteur
Je ne parle pas pour critiquer le riche
Je ne parle pas pour défendre le pauvre
Je ne fais que raconter ce que mes yeux ont vu
Je ne fais que rapporter ce que mes oreilles ont entendu
Je ne fais que dire à haute voix ce qui est dit tout bas»
, (Extrait du poème «Pas comme eux»)

Course Fatale et Au peuple de mon pays, deux des 31 poèmes du recueil, ont été présentés par l'auteur lui-même et diffusés régulièrement sur les antennes de la Télévision Centrafricaine (TVCA) de novembre 2002 à mars 2003 en français et en sango (langue nationale du pays); répondant aux crises sociales à répétitions que traversait le pays. «Quand Le Cur Parle» est en vente à la librairie internationale LHarmattan au 16, rue des Ecoles, 75005 Paris et à la librairie Apsara au 44, rue Daguerre, 75014 Paris.


Commentaire


Retour en haut