Archive

Le président sortant a été reconduit à la Présidence de l’Assemblée nationale

Les quelques députés issus de l’Opposition ont tous honoré de leurs présences l’ouverture de la session parlementaire

 

L’honorable Célestin Leroy Gaombalet, député de Bambari 2 a été reconduit dans ses fonctions pour un mandat de cinq ans. Le doyen en âge de cette cinquième législature, Président sortant dudit Parlement a présidé le bureau provisoire à l’ouverture de cette session extraordinaire du Parlement centrafricain avant de céder sa place à Maurice Saragba qui a conduit le vote du nouveau président. Candidat à sa propre succession, Célestin Leroy Gaombalet devait affronter Thierry Savonarole Maleyombo, un autre candidat KNK qui a décidé de retirer sa candidature à la Présidence du Parlement parce que «les cartes sont jouées d’avance», -t-il précisé. A l’issue de ce scrutin secret uninominal à un seul tour, Célestin Leroy Gaombalet a recueilli 76 voix sur 84 suffrages valablement exprimés. Cette élection a tout de même enregistré neuf (9) absences, une (1) abstention, trois (3) bulletins nuls et quatre(4) bulletins blancs sur un total de 92 inscrits. Dans sa présentation bien avant le vote, l’honorable Célestin Leroy Gaombalet a délivré un satisfecit à l’Assemblée sortante avant de déclarer qu’au cours de son premier mandat en tant que Président, il s’est attelé à «préserver ce climat social apaisée au sein de son institution car sans celui-ci, aucune action parlementaire n’est possible». Pour ce nouveau quinquennat, Célestin Leroy Gaombalet s’est engagé à faire de la dotation en moyens roulant des élus du peuple, une de ses principales priorités.

 


© journaldebangui.com
L’honorable Célestin Leroy Gaombalet, député de Bambari 2
Côté ambiance
A l‘ouverture de cette 5ème législature, l’ambiance était au rendez-vous puisque les sympathisants des différents candidats KNK ont pris d’assaut l’enceinte de l’Hémicycle de l’Assemblée nationale. Des slogans de campagne de chacun des candidats ont rythmé l’enceinte parlementaire, rappelant les temps forts de la campagne électorale. La palme des démonstrations spectaculaires de l’ouverture de cette session parlementaire est revenue au député de Boali, l’Honorable Bertin Bea. Une joie qui devra être confirmée par la Cour constitutionnelle qui est appelée à se pencher sur les contentieux du second tour des élections législatives du 27 mars 2011. Cette Cour avait déjà invalidé les résultats des élections législatives dan treize (13), circonscriptions électorales. Selon les dispositions de l’article 108 du Code électoral de la République Centrafricaine, «les candidats proclamés élus restent en fonction jusqu’à ce qu’il soit définitivement statué sur les requêtes en annulation». L’élection des dix autres membres du bureau est prévue pour ce mercredi, 4 mai 2011. Les quelques députés issus de l’Opposition ont tous honoré de leurs présences l’ouverture de la session parlementaire.

 



Commentaire


Retour en haut