Archive

Communiqué du groupe rebelle ď3RĒ

Le Groupe 3R porte à la connaissance des autorités, de la Minusca et de la communauté internationale des agissements des Antibalakas de la région de líOuham-Pendé et de la Nana-Mamberé

 

Le Groupe 3R porte à la connaissance des autorités, de la Minusca et de la communauté internationale des agissements des Antibalakas de la région de líOuham-Pendé et de la Nana-Mamberé envers la minorité Peuhle et même la population chrétienne au détriment des engagements prise le 8 novembre 2016 en présence du Préfet de la Nana-Mamberé ,vde la Munisca et du Maire adjoint de Niem Mr Bessan.

Lors de cette rencontre des recommandations tel que :

Ė Arrêt immédiat de tout attaque envers les Peulhs

Ė Libre circulation des personnes et des biens sur líaxe Yelwa-Bouar et Koui-Bocaranga.

Malheureusement force est de constater que les Antibalakas sous la houlette de ADAMOU NDALET continuent tueries, rapts, enlèvements de Peulhs et même dans les autres communautés, ne sont plus épargnés par ces hommes, sans que cela ne suscite de réactions de la part des élus de la région, qui sont díhabitude prolixes et volubiles quand il síagit de jeter líopprobre sur notre mouvement.

Avant hier les Antibalakas ont pris plus de deux troupeaux avec le berger.

Hier à 13h sur líaxe Koui-Bocaranga au village GNADÉ une cinquantaine de búufs sont emportés par ces malfrats en violation des accords de libre circulation.

Devant le mutisme des autorités sur le calvaire des nôtres, le mouvement se voit obligé de prendre ses responsabilités.

Le chargé de communication.

 



Commentaire


Retour en haut