Archive

La CEI organise un atelier de restitution des expériences sur les scrutins

Joseph Binguimalé s’est réjouit des résultats obtenus à l’issue de ces travaux tout en reconnaissant que «toute œuvre humaine n’est jamais parfaite»

 

Le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Révérend pasteur Joseph Binguimalé a déclaré à l’ouverture de l’atelier du Comité technique de restitution des expériences sur les scrutins du 23 janvier et 27 mars 2011 que la Coordination nationale de la CEI qu’il dirige, est «très satisfait du travail fourni et accompli par les commissaires qui n’ont pas reculé malgré l’insécurité qui règne dans certaines circonscriptions». Le président de la CEI a également mentionné que cet atelier de restitution donnera aux participants, des éléments nécessaires pour la rédaction du Rapport général à présenter à toute la nation en ce qui concerne le travail accompli par les Commissaires aussi bien pour les élections présidentielle que législatives, «quand bien même, le vote doit être repris dans certaines circonscriptions électorales».

 

Le Coordonnateur humanitaire et représentant résident du PNUD en Centrafrique, M. Bo Schack, a pour sa part encouragé les participants à profiter de cet atelier pour se partager les expériences acquis afin de corriger à l’avenir les failles qui ont été constatées lors des scrutins de 2011 en République Centrafricaine. Cet atelier d’une journée qui s’est tenu dans la salle des Commissions de la CEI avait pour objectif principal de préparer la rédaction du rapport général conformément aux dispositions de l’alinéa 1er de l’article 21 du Code électoral de la République Centrafricaine. L’article 22 du même Code prévoit quant à lui la fin du mandat de la CEI 45 jours après la proclamation officielle des résultats des scrutins. 35 jours après la tenue du second tour des élections législatives du 27 mars 2011 dont les résultats provisoires ont été rendus publics par la CEI. La Cour Constitutionnelle n’a pas encore proclamé les résultats définitifs. Elle n’a en fait invalidé que 13 des 35 sièges d’élus du premier tour des scrutins du 23 janvier 2011. La rentrée parlementaire est prévue pour ce 3 mai 2011.

 



Commentaire


Retour en haut