Archive

Madame Sahle Work Zewde quitte la RCA

Elle est la Première femme africaine à occuper le poste de Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations-Unies

 

La nouvelle avait été annoncée il y a de cela bien de semaines. Ce 27 avril 2011 au dancing du BARC (Bureau díAffrètement Routier Centrafricain), a eu lieu le cocktail díau revoir en líhonneur de la Représentante spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies en Centrafrique, Madame Sahle Work Zewde. Dans son propos introductif prononcé pour la circonstance, la Représentante spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies en Centrafrique a souhaité que le nouveau chapitre qui síouvre après les élections et la formation díun nouveau gouvernement «soit celui díun nouveau départ pour le renforcement des acquis de la paix et le développement de la Centrafrique». Selon Mme Sahle Work Zewde, dans la situation actuelle de la République Centrafricaine, «les enjeux sont nombreux et nécessitent la mobilisation de tous les acteurs et partenaires du pays sur tous les fronts». Ceci est particulièrement essentiel en matière de promotion de la bonne gouvernance et de líappui au processus électoral a-t-elle mentionné.

 


© journaldebangui.com
la Représentante spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies en Centrafrique, Madame Sahle Work Zewde
La Représentante spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies en Centrafrique a ainsi appelé à la préparation dès maintenant des prochaines échéances électorales par «la mise en place et le développement díune administration électorale pérenne à travers un Secrétariat administratif permanent». Tout comme le dialogue et le consensus doivent guider les réformes et améliorations nécessaires du prochain cycle électoral selon Mme Zewde, la création díun climat sécuritaire dans son acception la plus large est tout aussi indispensable pour la République Centrafricaine « afin díassurer le recul de la pauvreté, la protection des droits humains élémentaires et la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement ». Regrettant au passage que le processus Démobilisation, Désarmement et Réinsertion (DDR) ait marqué un pas et que le Désarmement níait pas pu commencer plus de deux ans après sa mise sur pied, Mme Sahle Work Zewde a précisé que « seule une démarche volontariste, consensuelle et politique des centrafricains pourra permettre de mener à bien ce processus DDR ». Première femme africaine à occuper le poste de Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations-Unies, Mme Sahle Work Zewde est arrivée à Bangui en République Centrafricaine en juin 2009.

 



Commentaire


Retour en haut