Archive

Centrafrique: L' appel de L'ODSTC

l'organisation syndicale appelle à la réouverture du dialogue avec le gouvernement le 1er mai 2011

 

LíOrganisation Démocratique Syndicale des Travailleurs de Centrafrique (ODSTC) a appelé le gouvernement centrafricain à «rouvrir le plus tôt possible le dialogue avec líensemble de la classe ouvrière sans exclusive pour examiner les revendications sur 17 points díactualités en souffrance. Cette intervention publique de líODSTC a été faite en prélude à la commémoration ce dimanche 1er mai 2011 de la fête du travail.

 


© voyage.portail.free.fr
Images d'illustration
Analysant la situation des travailleurs en République Centrafricaine, líODSTC estime que «les syndicalistes doivent tirer toutes les leçons des négociations Gouvernement/Syndicats entreprises sous le gouvernement Touadera II et militer au sein de leurs organisations syndicales pour y dénoncer la tendance au syndicalisme díaccompagnement des pouvoirs publics et promouvoir la renaissance díun syndicalisme de lutte des classes pour la défense inconditionnelle des intérêts des travailleurs». Selon líOrganisation, «croire ou faire croire que le syndicat doit rester en dehors de la bataille pour un pouvoir ouvrier, cíest inévitablement lui assigner un rôle díaccompagnement du pouvoir dans la longue descente aux enfers de líappauvrissement généralisée et de la guerre impérialiste où le capitalisme en crise nous entraîne».

Ceci étant, líODSTC propose à ce que les syndicats centrafricains deviennent «un espace de front uni anti-impérialiste dans lequel les syndicalistes de classe de la République Centrafricaine travailleront la main dans la main pour une seule classe ouvrière nationale avec une seule voix : celle de la lutte pour la souveraineté économique et politique du peuple centrafricain et de la défense de tous les travailleurs pour líégalité des droits». Ceux-ci selon líOSDTC ont des intérêts communs sans distinction de nationalité, de couleur, de race, de genre.

 



Commentaire


Retour en haut