Archive

Centrafrique : L’accès de Paoua interdit au préfet de l’Ouham-Pendé par les groupes armés

Le préfet de l’Ouham-Pendé, Gabin Nakombo s‘est vu interdire ; le samedi dernier l’accès de la ville de Paoua par les groupes armés opérationnels dans la région

 

Le préfet de l’Ouham-Pendé, Gabin Nakombo s‘est vu interdire ; le samedi dernier l’accès de la ville de Paoua par les groupes armés opérationnels dans la région. De sources autorisées, le garde du corps de l’autorité a été désarmé en présence des éléments de la Minusca.

Le préfet et sa suite ont été bloqués au village Gouze à 20Kmde Paoua sur l’axe Bozoum. Les groupes armés, selon le préfet n’ont pas apprécié qu’il puisse circuler dans la zone sans leur autorisation « nous étions en train d’accompagner une mission de vaccination quand ces combattants nous ont arrêtés. Ils ont estimé que je devais avoir leur autorisation avant de me rendre à Paoua. Ce qui est déplorable dans cette situation, c’est que l’acte s’est produit devant les éléments de la Minusca qui sécurisaient le convoi » explique le préfet.

De sources bien informées, le garde du corps de l’autorité a été désarmé par ces hommes armés. Aux dernières nouvelles, le préfet a pu après négociation entrer dans la ville de Paoua.

 


© Droits réservés
Le procureur de Paoua, Narcisse Danboy regrette cet incident qui, selon lui prouve la montée en puissance des hommes en armés dans la région de l’Ouham-Pendé, « ils ont dépouillé un véhicule de vaccination, maintenant c’est le préfet qui a été empêché de circuler et hier soir nous avons entendu des tirs nourris dans la région sans pour autant connaitre la cause c’est vraiment déplorable. Les groupes armés sont en train de monter en puissance dans la région », précise-il.

Les éléments de RJ et ceux du MPC, opérationnels dans la région sont pointés du doigt. Mais le RJDH n’a pas pu entrer en contact avec les leaders de ces deux groupes armés pour avoir leur version des faits. Il y a deux mois, une coalition RJ-MPC est signalée dans l’Ouham Pendé.


Commentaire


Retour en haut