Archive

Centrafrique : au moins 86 blessés des affrontements à Bria pris en charge par MSF

Suite aux combats meurtriers survenus le 21 novembre à Bria, dans le nord-ouest de la République centrafricaine, les équipes MSF sur place ont soigné 86 personnes

 

Suite aux combats meurtriers survenus le 21 novembre à Bria, dans le nord-ouest de la République centrafricaine, les équipes MSF sur place ont soigné 86 personnes pour des blessures liées aux violences. Parmi les blessés figurent 6 femmes et 4 enfants, dont 2 ont été référés à Bangui pour des soins avancés. Le personnel soignant MSF travaille actuellement dans 3 différents sites de la ville, afin de pouvoir assurer une prise en charge médicale dans chacun des secteurs de la zone désormais divisée.

Les équipes de MSF sur place à Bria se sont activées, immédiatement après les combats, pour prendre en charge les blessés à líHôpital Général, où elles travaillent en temps normal en pédiatrie. Selon le communiqué de presse de Msf parvenu à notre rédaction, une équipe réduite díinfirmiers et de médecins, expatriés comme nationaux, soutiennent actuellement le service díurgence dans la structure. A ce jour, celle-ci a pris en charge 54 cas de trauma, díaprès Msf.

Pour faciliter líaccès aux soins pour la population de líautre côté de la ligne de front, MSF a commencé des activités médicales de première ligne dans une clinique mobile dans le quartier Gobolo, où elle a pris en charge 10 blessés depuis lundi.
Déplacement massif de la population.

 


© Droits réservés
En plus des morts et des blessés, les violences ont aussi entrainé un déplacement important de la population, principalement vers un site à proximité du camp des forces MINUSCA. Pour répondre aux besoins de cette population en fuite et donc fragilisée,, les équipes MSF ont installé le vendredi dernier un centre de prise en charge tenté dans le camp où une équipe prend en charge des enfants de moins de 15 ans, principalement pour les maladies liées aux conditions de vie précaire telles que la diarrhée et les infections respiratoires. Un service díambulance MSF opère pour référer les cas graves à líHôpital Général.

« Après les évènements de lundi, la population, en majorité déplacée, avait peur de circuler, et cíest pour cela que nous nous sommes approchés díeux. Cíest maintenant que nous constatons un retour timide aux autres secteurs de la ville, mais la peur est toujours palpable » a remarqué Marc Doladé, Chef de mission pour MSF France en RCA avant de rajouter que « nous parvenons à soigner les malades des deux côtés de la ligne de front. Cependant les tensions en ville se font sentir. Nous demandons la coopération continue de la population et toutes les parties prenantes au conflit pour pouvoir apporter de líaide à tout le monde qui en a besoin ».

MSF est une organisation médicale humanitaire díurgence qui travaille en République Centrafricaine depuis 1996, et à Bria depuis 2013, où elle gère un programme de soins pédiatrique dans líHôpital Général de Bria. Au cours des 6 premiers mois de 2016, les équipes à Bria ont dispensé plus de 22 000 consultations, et ont soigné 1800 enfants en hospitalisation, dont 1000 pour le paludisme, selon les données fournies par líorganisation médicale.


Commentaire


Retour en haut