Archive

Centrafrique : Carence díantirétroviraux pour les personnes vivant avec le VIH-Sida

Les personnes vivant avec le VIH/Sida en Centrafrique ne bénéficient pas toutes à la fois et au même moment des antirétroviraux.

 

Les personnes vivant avec le VIH/Sida en Centrafrique ne bénéficient pas toutes à la fois et au même moment des antirétroviraux. Cette situation est liée à líinsuffisance de ces produits. Le Comité National de Lutte contre le Sida réfléchit avec ses partenaires pour palier à cette carence, a déclaré son coordonnateur, le Pr. Mamadou Nestor Nali.

Cíest une situation de carence que vivent les malades du Vih/Sida. Cette insuffisance est aussi provoquée par la technique de distribution due à la prévalence de la maladie, selon le Professeur Mamadou Nestor Nali, Coordonnateur du Comité National de Lutte contre le Sida en Centrafrique.

 


© Droits réservés
Aujourdíhui une partie des personnes dépistées positives doit patienter avant de bénéficier díune prise en charge. Selon une estimation faite par le Professeur Mamadou Nestor Nali, sur 120.000 cas dépistés positifs, 8.000 personnes doivent attendre, faute díinsuffisance de ces antirétroviraux.

Selon ce dernier, le CNLS et ses partenaires travaillent dans le cadre díun plan díurgence qui couvre les années 2017 à 2019 afin de remédier définitivement à ce problème. Pour le moment, il encourage la population de ne pas avoir peur du dépistage, car dit-il, « il níy a des personnes qui sont infestées par le VIH mais qui ne le savent pas ».

La RCA fait partie des pays les plus infectés en Afrique avec un taux de prévalence de 4,9%, selon líenquête Mixte 4 de 2010. Ce taux serait en baisse, díaprès une étude préliminaire qui est faite et sera confirmée en 2017. Laquelle enquête nationale a été diligentée par le CNLS, líOMS et le Ministère de la santé et qui estime à environ 3% le taux de la prévalence du VIH/Sida en Centrafrique.


Commentaire


Retour en haut