Archive

Centrafrique : Le dialogue et líamnistie, solutions de sortie de crise, selon un serviteur de Dieu

LíApôtre Noël Démongaï, président du Haut Conseil de líOrdre des Religieux de Centrafrique (HCOR), a suggéré lors díune conférence de presse tenue le dimanche 6 novembre à Boy Rabe

 

LíApôtre Noël Démongaï, président du Haut Conseil de líOrdre des Religieux de Centrafrique (HCOR), a suggéré lors díune conférence de presse tenue le dimanche 6 novembre à Boy Rabe, que le dialogue et líamnistie des auteurs des crimes perpétrés seraient une solution pour restauration de la sécurité de la paix en Centrafrique.

Plusieurs efforts ont été menés par des institutions nationales et internationales pour la restauration de la sécurité, la cohésion sociale et le retour de la paix en Centrafrique. Pour mettre un terme à la violence en Centrafrique, le président de líHCOR, Noël Démongaï, a présenté aux médias sa vision qui serait líamnistie par une démarche religieuse.

 


© Droits réservés
Selon lui, líamnistie et le pardon des acteurs de la crise est une piste de sortie du conflit cyclique. « Si le gouvernement peut organiser une concertation avec les acteurs de la crise, chacun pourra dire ce quíil pense. Lorsque la mesure de grâce des groupes armés accompagne ce dialogue, plusieurs personnes viendront déposer les armes sans inquiétude, parce que les gens ont peur díêtre emprisonnés », a suggéré Noël Démongaï, président de HCOR.

Il a rappelé que « nos dirigeants ont donné aux forces extérieures toute la confiance pour des intérêts égoïstes. Certaines populations se sont senties lésées et se sont révoltées pour créer une coalition rebelle en vue de réclamer leur légitimité ».

Trois activités entrant dans le cadre de la restauration de la paix ont été menées. Cette démarche religieuse pour prôner le dialogue intercentrafricain est líobjectif visé par líHCOR.


Commentaire


Retour en haut