Archive

Centrafrique : Le porte-parole des Anti Balaka nie leur implication dans l’attaque d’un convoi à Grimari

Le porte-parole des Anti Balaka a nié leur implication dans l’attaque d’un convoi des bœufs vers Grimari. Le bilan de l’attaque à 25 kilomètres de Bambari est revu en hausse

 

Le porte-parole des Anti Balaka a nié leur implication dans l’attaque d’un convoi des bœufs vers Grimari. Le bilan de l’attaque à 25 kilomètres de Bambari est revu en hausse.

Mercredi 02 novembre, un convoi en provenance de Grimari a été attaqué à 25 Km de Bambari, deux personnes avaient perdu la vie et trois passagers blessés, avait rapporté le porte-parole du contingent Minusca de Bambari qui a accusé les anti-Balaka d’orchestrer cette attaque.

Sur cette agression, le porte-parole des Anti Balaka de Bambari, Alix Orogbo, a fait savoir au RJDH que le dernier bilan de l’échange de tirs est en hausse, « les contingent mauritaniens de la Minusca ont tiré sur les hommes en poste sur la barrière des anti-Balaka à bout portant, il y a deux morts et six blessés. Trois forces onusiennes ont été blessées », a-t-il précisé.

 


© Droits réservés
L’autorité sous-préfectorale de Bambari jointe par le RJDH, s’est réservée de tout commentaire. « Nous attendons les témoignages du président de la délégation spéciale de la ville de Bambari afin de nous prononcer sur l’incident douloureux. C’est qu’il ait des morts et des blessés », s’est-elle justifiée.

La libre circulation des personnes et des biens sur l’axe Grimari-Bambari est compromise par la présence régulière des groupes armés, les ex-Séléka et les Anti Balaka. L’inquiétude de la population de l’axe Bambari-Grimari demeure grandissante suite aux multiples attaques des groupes armés.


Commentaire


Retour en haut