Archive

MSF prend en charge des blessés suite aux violences du 30 octobre au PK5.

Les équipes médicales de MSF dans la maternité de Gbaya Ndombia ont pris en charge douze blessés, dont onze dans un état critique

 

Suite aux violents affrontements qui ont éclaté dimanche à PK5, à Bangui, capitale de la RCA, les équipes médicales de MSF dans la maternité de Gbaya Ndombia ont pris en charge douze blessés, dont onze dans un état critique. Trois sont morts à leur arrivée.

Vers 18h00, le soir du 30 octobre, les blessés ont commencé à arriver à la maternité de Gbaya Ndombia. Une équipe médicale composée de cinq sages-femmes et aides-accoucheuses les ont stabilisés sur place, et les cas les plus graves ont été acheminés vers díautres structures de santé pour soins intensifs et chirurgicaux.

Une équipe composée de deux médecins et une sage-femme est venue en renfort. Líéquipe devait en même temps síoccuper des femmes venues pour accoucher dans une autre partie de la structure de santé.

La maternité de Gbaya Ndombia propose des soins de santé maternels, un service de planning familial et la prise en charge de cas de violences sexuelles à la population. Ses équipes polyvalentes sont également formées en gestion díurgences et des cas de traumatisme.

La maternité est la seule structure médicale du quartier(PK5) à offrir des soins de santé gratuitement à la population 24h sur 24, 7 jours sur 7. En moyenne, líéquipe MSF à Gbaya Ndombia assiste environ 50 accouchements par mois.

Depuis son ouverture en janvier 2016, la maternité de Gbaya Ndombia a déjà dû faire face à huit afflux de blessés.

 



Commentaire


Retour en haut