Archive

Centrafrique : Situation humanitaire déplorable à Kaga-Bandoro

Les conditions díhygiène, eau et assainissement déplacés de Kaga-Bandoro devant la base de la Minusca sont très déplorables

 

Les conditions díhygiène, eau et assainissement déplacés de Kaga-Bandoro devant la base de la Minusca sont très déplorables. Ces déplacés sont victimes le 12 octobre des attaques armées.

A moins de trois semaines, les lieux sont pollués, des défécations à líair libre, aux abords des pistes díatterrissage des avions et aux ruelles. Cela risquerait díengendrer des maladies si les acteurs humanitaires en domaine du wash níinterviennent pas à temps, cíest le constat fait un responsable du site au RJDH.

Selon les informations du RJDH, depuis que les déplacés se sont installés, les aides díurgence tardent à venir, par ailleurs, ils se disent menacer par des Anti-Balaka.

Enoch Nago Ngoya, président du site des déplacés de Kaga-Bandoro, a précisé que « ces personnes vulnérables vivent dans des conditions très précaires, ils ne disposent pas de latrines, ni díeau potable et díabris adéquats, alors que des évaluations se font à plusieurs reprises ».

A ces préoccupations hygiéniques, síajoutent celles sécuritaires. Enoch Nago Ngoya a indiqué que les déplacés sont terrorisés par les Anti-Balaka qui logent dans le site et menacent la population civile. Pour lui, une réunion síest tenue le week-end dernier à cet effet pour mettre un terme au désordre dans le site.

Selon la récente évaluation, au moins 20.000 déplacés vivent dans le site de Kaga-Bandoro. Des structures humanitaires qui avaient suspendu leurs interventions reprennent petit à petit.

 



Commentaire


Retour en haut