Archive

Centrafrique : Le transport paralysé sur líaxe Sibut-Grimari-Bambari

Suite à líincursion des ex-Séléka à Biraka, village situé à 8 Km de Grimari et líassassinat de 6 gendarmes dans une embuscade tendue par des hommes armés la semaine dernière

 

Suite à líincursion des ex-Séléka à Biraka, village situé à 8 Km de Grimari et líassassinat de 6 gendarmes dans une embuscade tendue par des hommes armés la semaine dernière, aucun véhicule níemprunte les voies qui mènent à la de Grimari.

Líaffrontement armé entre les anti-Balaka et les ex-Séléka à Grimari et líassassinat de six (06) gendarmes dans une embuscade par un groupe armé le 26 octobre 2016 à 11 Km de la ville ont entravé la libre circulation des personnes et des biens.

Joint par le RJDH, le Sous-préfet de Grimari, Ludovic Assana a rapporté que « les taxi-motos ne circulent pas et aucun véhicule ne síhasarde díemprunter les axes qui conduisent à Grimari depuis la mort des gendarmes dont les corps ont été transférés à Bangui». Il a ajouté que « líadministration est aussi fermée et les habitants de la ville continuent de se regrouper devant la base de la Minusca par mesure sécuritaire en cas díéventuelle attaque ».

La Sous Ė préfecture de Grimari est entre deux foyers de tension qui sont Bambari et Kaga-Bandoro. Depuis la semaine dernière, les ex-Séléka multiplient leurs attaques aux périphéries de Grimari situé sur la Route Nationale N°2.

Cet arrêt brutal de transport sur cet axe économique du pays crée déjà des pénuries de viande de búuf à Bangui et des produits de première nécessité en provinces.

 



Commentaire


Retour en haut