Archive

Centrafrique: Les tensions persistent autour de la dépouille de Patassé

Le cabinet de líancien rejette le projet díobsèques unilatérales du gouvernement

 

Le porte parole du défunt Président Ange Félix Patassé, Guy Simplice Kodégué a signé une déclaration dont nous avons obtenue copie, une déclaration dans laquelle il rejette «le projet díobsèques officielles unilatérales du gouvernement centrafricain» et condamne par la même occasion, «la légèreté et la concussion probable díune coterie de personnages prétendument parents du Président Patassé». Pour Guy Simplice Kodégué, le cabinet du président Patassé, «la coordination nationale des Comités de soutien à sa candidature, le FARE et sa famille, conscient du fait que líancien chef díEtat a toujours prêché le pardon, líunité et la réconciliation, étaient disposés, dès lors que cet illustre personnage est décédé, à pardonner au régime en place, notamment en laissant le gouvernement organiser des obsèques dignes, nationales et officielles, sans polémiquer».

 


© journaldebangui.com
Les membres du Fare
La famille politique et biologique du Président Patassé síattendait, selon Guy Simplice Kodégué à ce que le pouvoir en place puisse se rapprocher díeux pour «rechercher la meilleure voie díapaisement et de concorde pour des obsèques communes et apaisées». Mais le pouvoir en place, toujours selon le porte parole du défunt président «ne croyant quíà la force des armes et à celle de líargent, donc de la corruption», a cru devoir décider «unilatéralement de surcroit, quíil va, que la famille politique du défunt président Patassé le veuille ou non, organiser, et à sa manière, des obsèques officielles». Face à cet entêtement, Guy Simplice Kodégué annonce que «seul le procès verbal de la décision officielle de la vraie famille biologique du défunt pour ou contre des obsèques officielles fera foi juridiquement». Il en a profité pour inviter les patriotes attachés aux valeurs de démocratie et au caractère sacré de la personne humaine «de se mobiliser derrière la coordination nationale et le FARE pour faire échec à ces très hypocrites obsèques officielles».

 



Commentaire


Retour en haut