Archive

Centrafrique : La population de Ngakobo vit dans la psychose

Après líattaque du site des déplacés de Ngakobo, la population vit dans la peur en dépit du calme précaire qui règne dans la ville.

 

Le site des déplacés de Ngakobo dans la Ouaka a été la cible díune attaque attribué par les combattant de líUPC. Après cette agression de personnes vulnérables, les résidents de la localité sont traumatisés et les activités peine à reprendre leur monotonie.

Selon une source de la gendarmerie de Ngakobo, les mouvements sont encore timides après líattaque du samedi 15 octobre dernier. Le Commandant de la Brigade de Ngakobo joint au téléphone par le RJDH souhaite un renforcement rapide des forces de sécurité intérieure dans la ville. « Nous ne disposons que de deux éléments au niveau de la gendarmerie, cíest vraiment déplorable. Nous demandons une augmentation des effectifs de la gendarmerie et de la police, voire des FACA afin de sécuriser la ville » a-t-il lancé.

 


© Droits réservés

Une demande saluée par un habitant de Ngakobo qui déplore que « nous sommes abandonnés à nous même. Donc le souci, cíest de redéployer nos forces à Ngakobo » a-t-il souhaité.

Líonde de choc de Ngakobo touche aussi la ville de Bambari dont la population est dans la psychose, a rapporté une autorité de Bambari. Cette peur a pour origine la rumeur díune éventuelle attaque des groupes armés.


Commentaire


Retour en haut