Archive

Bangui dénonce l’inefficacité’’ des Casques Bleus à Kaga Bandoro (Centre)

Le Ministre de la Sécurité Publique et de l’Administration du Territoire, Jean Serge Bokassa a qualifié ce vendredi d’’’inacceptables’’

 

Le Ministre de la Sécurité Publique et de l’Administration du Territoire, Jean Serge Bokassa a qualifié ce vendredi d’’’inacceptables’’ les violences qui ont secoué la ville de Kaga Bandoro, au Centre du pays, et qui ont entrainé la mort de plusieurs personnes et la destruction des maisons et des paroisses de l’évêché de la localité.

Selon Jean Serge Bokassa, le gouvernement ne peut plus négocier avec les groupes armés qui ne cessent de commettre des exactions sur la population.
Les tueries et les destructions ne sont plus tolérables a-t-il déclaré.

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a suffisamment montré ses limites a dit le ministre soulignant à cet effet, qu’il ne faut plus se voiler la face.

Pour le ministre, la MINUSCA s’est opposée au déploiement des policiers et gendarmes centrafricains à Kaga Bandoro au début des violences au mois de septembre souhaitant que seules les Casques Bleus puissent protéger la localité des exactions des ex sélékas.

Malheureusement il a été constaté que le contingent pakistanais de la MINUSCA déployé à Kaga Bandoro agit en connivence avec les ex sélékas et laisse ces derniers commettre des exactions sur la population civile malgré les gros moyens militaires dont il dispose.

Le gouvernement doit se battre pour trouver d’autres pays amis pour l’aider à ramener la sécurité dans le pays a affirmé le ministre de la Sécurité Publique.

Le bilan de ces violences de Kaga Bandoro dressé par la mission onusienne est de 37 morts, 58 blessés.

 



Commentaire


Retour en haut