Archive

Centrafrique : Calme relatif dans le 3ème arrondissement de Bangui après des violences

Le 3ème arrondissement de Bangui, secoué ces derniers jours par des violences, retrouve peu à peu son calm

 

Le 3ème arrondissement de Bangui, secoué ces derniers jours par des violences, retrouve peu à peu son calme. Les notables du secteur contacté par le RJDH parlent de calme relatif et de timide reprise des activités.

Le calme observé au km5 est encore précaire selon un notable joint par le RJDH « le 3ème arrondissement tente de retrouver son calme après les violences de la semaine dernière. Les activités reprennent timidement mais ce sont les transports en commun qui continuent díhésiter. Je peux parler de calme relatif parce que dans la nuit, nous continuons díécouter des coups de feu » a expliqué cette source qui a requis líanonymat.

Ibrahim, commerçant regrette les incidents de la semaine dernière qui, selon lui ont eu des répercussions énormes sur les activités commerciales « alors que le km5 était en train de retrouver son ambiance díantan, les ennemis de la paix líont frappé au cúur à travers la mort du commandant qui a crée la tension. Depuis ce jour, nos activités commerciales sont bloquées. Par peur, nos clients ne viennent plus. Ce sont les commerçants qui sont les premières victimes de la situation actuelle. On ne sait plus quoi faire pour se débarrasser de ces fauteurs de trouble » síest Ėil plaint.

 


© Droits réservés
Les activités au km5 sont limitées depuis les violences qui ont suivi líassassinat du commandant Marcel Mombéka. Les taxis síarrêtent au pont Jackson situé à environ 1 kilomètre du marché de km5 où les activités reprennent timidement. Le constat de RJDH a relevé que quelques personnes ont commencé à fréquenter le marché « je suis allé payer des articles que je revends ailleurs. Il níya rien de grave là bas même si on est inquiet en se rendant sur place » confie un jeune rencontré sur le pont Jackson à son retour du km5.

Ingride parle díune reprise partielle après son passage au km5, « je me suis rendue ce matin au km5 pour faire des achats comme certaines personnes que jíai retrouvée sur place. La situation est calme mais la reprise níest que partielle du fait que certains endroits ne sont pas encore accessibles comme avant » rapporte-t-elle.

La timide reprise des activités au km5 est constatée alors que cette nuit des coups de feu nourris ont été entendus dans le secteur. Il est encore difficile díétablir les raisons de ces tirs. Le 3ème arrondissement est secoué depuis le 04 octobre par des violences déclenchées par líassassinat díun commandant de líarmée nationale.


Commentaire


Retour en haut