Archive

Centrafrique : ouverture d'une enquête judiciaire sur les violences à Kouango

De retour de Kouango, le chef de la mission conjointe Pétrokoni Zézé a fait savoir au RJDH ce jeudi 6 octobre, le bilan des événements du 10 septembre 2016 dans cette localité

 

De retour de Kouango, le chef de la mission conjointe Pétrokoni Zézé a fait savoir au RJDH ce jeudi 6 octobre, le bilan des événements du 10 septembre 2016 dans cette localité. A Kouango, il y a eu dix (10) morts et 451 maisons brûlées, a déclaré le chef de la mission conjointe Pétrokoni Zézé. Cette information a été confirmée par le Procureur près le Tribunal de Grande Instance de Bambari qui a annoncé líouverture díune enquête judiciaire.

Cette mission conjointe Gouvernement-Parlement-Minusca a constaté un retour progressif des déplacés dans leurs villages díorigine, « la population rentre progressivement, nous avons discuté avec elle, cíest une population courageuse avec une forte capacité de résilience » a noté M. Pétrokoni-Zézé.

 


© Droits réservés
Au regard des faits, le Procureur près le Tribunal de Grande Instance de Bambari a ouvert une enquête. « Le Parquet de la République a estimé que ces faits pourraient être qualifiés de crime et naturellement une enquête a été ouverte pour déterminer les responsabilités des auteurs, co-auteurs de toutes ces violences » a Ėt-il indiqué.

Un membre de cette délégation sous couvert de líanonymat a exhorté le Gouvernement à améliorer sa stratégie de communication avec la population, notamment la gestion des rumeurs.

Le bilan de cette mission conjointe est provisoire et peut évoluer car OCHA a indiqué plus de 19 morts sont enregistrés.


Commentaire


Retour en haut