Archive

Centrafrique : plus de 3500 déplacés après les violences de Kouango

Dans son aperçu humanitaire de la semaine, la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a fait état de 3500 déplacés suite aux violences qui ont secoué les villages environnants de Kouango

 

Dans son aperçu humanitaire de la semaine, la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a fait état de 3500 déplacés suite aux violences qui ont secoué les villages environnants de Kouango. Ces personnes auraient besoin dí une aide díurgence, selon le document de OCHA, dont nous avons eu copie.

Les violences de Kouango, selon la coordination des affaires humanitaires, ont fait 19 morts, 13 villages incendiés soit 481 maisons brulées. Le document de Ocha précise que les villages situés entre PK9 et PK13, se sont vidés de leurs populations suite à ces violences « les localités situées entre PK9 et PK13 sur líaxe Kouango-Bianga, se sont complètement vidées de leurs habitants. Idem pour les habitants de certains villages du secteur fleuve », a relevé le document.

 


© Droits réservés
Les 3500 déplacés, díaprès líaperçu humanitaire de Ocha, ont trouvé majoritairement refuge en brousse et dans une ile sur le fleuve entre la RCA et la RDC. Ceux-ci, selon le document, ont besoin dí une aide díurgence « les besoins prioritaires des personnes déplacées internes en brousse sont en terme de protection, díaccès à líabri, à la nourriture, à líeau et aux soins de santé », peut- on lire dans le document.

De sources bien informées, des discussions sont en cours entre les partenaires pour líacheminement díune aide díurgence aux personnes affectées par le regain de violences à Kouango. Dans son document, la Coordination des affaires humanitaires a souhaité le renforcement des dispositifs sécuritaires pour rassurer et dissuader les auteurs de ces violences. La Minusca, interrogée au sujet de Kouango, ne semble pas avoir des données précises sur ce qui síy est passé.


Commentaire


Retour en haut