Archive

Damara : La sous-préfète se félicite de la stabilité retrouvée

La ville de Damara ancienne ligne rouge du temps de la rébellion Séléka, est en train de retrouvé le calme

 

La ville de Damara ancienne ligne rouge du temps de la rébellion Séléka, est en train de retrouvé le calme. Cíest líimpression de la sous préfète Mme Chour née Géneviève Gbadin, exprimée dans une interview accordée au RJDH.

La situation sécuritaire de Damara, selon la sous préfète síest nettement améliorée, « quand jíétais arrivée à Damara la ville était le théâtre díaffrontements entre des groupes armés et la population vivait dans la psychose. Mais ces derniers temps, le calme est revenu. Certes, les gens ont des armes, mais ils ne se baladent plus avec elles dans la ville. La population circule et vaque librement à leurs activités quotidiennes», a-t-elle déclaré.

 


© Droits réservés
Les différents services de líEtat sont opérationnels, díaprès la sous préfète qui se dit fière de cette situation, « le retour de la sécurité à Damara a favorisé, la restauration de líautorité de líEtat dans la ville. Tous les services de líEtat sont opérationnels. Les travaux de réhabilitation du bâtiment de la Sous-préfecture sont en finition et bientôt nous y emménagerons. Je suis rassurée par cet élan », confie-t-elle.

Cíest à Damara que le convoi des fugitifs de líex-Séléka a enregistré la première résistance avant díêtre stoppée à quelques kilomètres de Sibut par la Minusca.


Commentaire


Retour en haut