Archive

Bangui dans la psychose d’un autre coup d’Etat?

le ministère des Eaux, Forêts, Chasse et Pêche a été bouclé par les éléments des forces de la La Garde présidentielle et les éléments du Commando d’Intervention Rapide

 

Selon des informations recueillies auprès de certains cadres du ministère des Eaux, Forêts, Chasse et Pêche qui requièrent l’anonymat, le ministre de tutelle serait soupçonné par le pouvoir de se livrer au trafic illicite et détention d’armes de guerre. Un autre fonctionnaire dudit ministère qui requiert lui aussi l’anonymat par « peur de représailles » dit-il, se veut plus explicite et déclare que «les soucis du ministre Bizot ont commencé depuis hier (c’est-à-dire dimanche) lorsque les militaires sont allés le manquer à son domicile à Bimbo. Ils ont désarmé les éléments des Eaux et forêts qui étaient de faction à la résidence du ministre et les ont contraints à leur montrer là où il se trouvait. Le ministre était au champ et ils l’ont suivi là-bas et l’ont ramené à la Section de Recherche et d’Investigations où il a été longuement auditionné puis a été libéré aux environs de 19 heures. J’ignore de quoi il est question lors de son audition mais on nous a dit qu’il détiendrait une quantité non négligeable d’armes de guerre qu’il vendrait à qui on ne sait et qui pourrait servir à un projet de coup d’Etat, ce que je ne crois pas franchement».

 


© afriqueredaction.com
Jusqu’à présent, le gouvernement centrafricain n’a pas encore rendu public un communiqué sur cette situation qui plonge une fois de plus, la capitale centrafricaine dans une sorte de psychose de coup d’Etat. L’ancien président Ange Félix Patassé avait été accusé par le ministre de la Sécurité publique, Jules Bernard Ouandé de vouloir «renverser le président François Bozizé», mais cette accusation n’avait pas été prouvée.

 



Commentaire


Retour en haut