Archive

Centrafrique : Líinstallation díun Check-point au quartier Fatima tourne au drame

Des détonations díarmes ont été entendues hier aux environs de 16 heures au quartier Fatima dans le 6è arrondissement de Bangui

 

Des détonations díarmes ont été entendues hier aux environs de 16 heures au quartier Fatima dans le 6è arrondissement de Bangui. Un nouveau check-point érigé au rond-point Fatima-Cantin par les éléments de la Garde Présidentielle du Km 5 est à líorigine de ces tirs.

Fabien Ingakogné, un habitant du quartier Fatima témoigne les faits en ces termes : « les éléments de la Garde Présidentielle du Km 5 ont présenté à leurs frères díarme basés sur líAvenue CEMAC une autorisation signée de leur Directeur Générale les autorisant à prendre service au Commissariat du 3è arrondissement et ses environs et de collaborer avec la MINUSCA. Mais les militaires et gendarmes affectés à ce poste ont douté de líauthenticité de ce document ».

Il a rapporté que líincident síest produit en présence díun responsable de la gendarmerie. « Cíest juste au moment où le Directeur Général adjoint de la Gendarmerie discutait avec les éléments de la Garde Présidentielle du Km 5, que líun díeux a balancé une grenade qui a suscité la riposte des autres qui se sont mis à tirer en líair», a-t-il expliqué.

 


© Droits réservés
Joint par le RJDH, Miriam habitant du Km5 a fait savoir que la situation est désormais sous contrôle, « la nuit était calme jusquíà ce matin. Les gens circulent librement, les activités commerciales ont timidement repris ce matin. Un calme précaire règne puisque les éléments de la Garde Présidentielle du Km 5 se sont retirés hier cédant le poste aux éléments incontrôlés du km5, donc pour le moment nous sommes toujours dans la psychose » a-t-elle confié.

Aucun dégât matériel ou humain nía été déploré. La roquette tirée par un élément du km5 est tombée sur le terrain Tremplins de Fatima sans faire de dégât. A signalé au RJDH un habitant non loin du lieu.



Commentaire


Retour en haut