Archive

Centrafrique : la MInusca condamne líassassinat des deux villageois par les Seleka à Dekoa.

Deux villageois dont le chef du village de Nangayan, dans la région de Dekoa, ont trouvé la mort le 3 septembre 2016 lors díun affrontement entre un groupe de fugitifs Séléka

 

Deux villageois dont le chef du village de Nangayan, dans la région de Dekoa, ont trouvé la mort le 3 septembre 2016 lors díun affrontement entre un groupe de fugitifs Séléka. Une troisième personne non identifiée, présumée ex-séléka avec les deux villageois ont été remis aux autorités locales de Dékoa par la MINUSCA, en présence de la Croix-Rouge.

Le bataillon burundais de la MINUSCA qui est intervenu sur les lieux du drame, a été prise à parti par les assaillants.
« Plus tard dans la nuit de samedi à dimanche, une unité du bataillon burundais de la MINUSCA a été prise à partie à 5km au Nord de Dekoa par une colonne de motos ex-séléka tentant de forcer le passage vers le Sud. Les soldats de la MINUSCA ont riposté », a indiqué la Minusca dans un communiqué.

Líun des assaillants a trouvé la mort et trois motos ont été saisies lors díaccrochage. Díaprès ce communiqué, deux soldats burundais ont été grièvement blessés au cours du combat et reçoivent depuis des soins intenses à la clinique de la MINUSCA.

Par ailleurs, la MINUSCA demande aux fugitifs de répondre à líappel du gouvernement de se rendre et de se soumettre à la justice de leur pays.

 



Commentaire


Retour en haut