Archive

Relations tendues entre le personnel de líambassade de la RCA au Soudan

La tension est palpable depuis quelques jours entre le personnel diplomatique de líambassade de la RCA au Soudan, a-t-on appris de sources proches du ministère des Affaires Etrangères à Bangui

 

La tension est palpable depuis quelques jours entre le personnel diplomatique de líambassade de la RCA au Soudan, a-t-on appris de sources proches du ministère des Affaires Etrangères à Bangui. Des fiches envoyées à Bangui par certains agents, seraient à líorigine de cette situation.

Les relations entre le personnel de la représentation diplomatique centrafricaine au Soudan, sont tendues selon nos informations, suite à des accusations de fiches mensongères qui sont envoyées à Bangui. Le colonel Gérard Mackyo, attaché militaire à líambassade de la République Centrafricaine au Soudan est accusé par plusieurs de ses collègues díêtre auteur de nombreuses fiches mensongères qui ont fini par glacer les relations. « Pour le moment au sein de líambassade, la méfiance síest installée à cause des fiches que líattaché de défense ne cesse díenvoyer à Bangui pour demander au ministre de relever certains collaborateurs. Ce sont ces correspondances qui sont à líorigine de la tension ici » a confié un personnel de líambassade contacté par la rédaction.

Dans un document dont le RJDH a eu copie, le Colonel Gérard Mackfoy, attaché de défense síest pris à líambassadeur quíil accuse de nourrir des intentions déstabilisatrices. Dans la même note quíil a adressée au ministre des Affaires Etrangères, Mackfoy a demandé que tous ses proches collaborateurs puissent être relevés et que sa femme soit nommée comme sa secrétaire particulière.

 


© Droits réservés
De sources autorisées, plusieurs fiches signées par cet officier de líarmée, sont enregistrées au ministère des Affaires Etrangères. Mais, difficile de vérifier la véracité des accusations que le colonel Mackfoy porte contre le numéro 1 de líAmbassade de la RCA au Soudan.

Ni líambassadeur ni líAttaché de défense, sont joignables pour se prononcer sur cette affaire qui a joué sur líefficacité de la mission diplomatique centrafricaine au Soudan. Au ministère des Affaires Etrangères, on promet díagir pour mettre fin à la pratique de fiche mensongère « ce níest pas seulement du Soudan que nous recevons ces fiches qui pour líessentiel, ne rendent pas compte de la réalité. Des mesures sont en train díêtre prises pour que les auteurs soient corrigés parce que cette attitude brise líélan que est attendu sur le plan diplomatique » a confié un cadre au ministère qui a requis líanonymat.

En fin juillet dernier, la détérioration des relations entre le personnel diplomatique síest soldée par líenvoi de la police diplomatique au niveau de la mission centrafricaine.


Commentaire


Retour en haut