Archive

Centrafrique: lancement d'un programme de dialogue avec les forces vives de la Nation

Le groupe de travail de a initié un échange avec la classe politique

 

Le groupe de travail de a initié un échange avec la classe politique. La première rencontre a eu lieu ce 19 aout au Palais du Sport à Bangui « le but du programme lancé est díinstaurer un dialogue permanant quíil y ait de problème ou pas. La recherche díunité de vision et díaction autour díintérêt national » tels sont les objectifs assignés à cette démarche selon Gervais Lakosso coordonateur du groupe de travail de la société civile.

Il présente le chronogramme díactivité de leur programme « nous avons commencé aujourdíhui avec les partis politiques, nous allons aussi rencontrer les syndicats et les autres forces vives de la nation. Nous allons échanger sur la vision des uns et des autres sur líactualité du pays » a déclaré Gervais Lakosso.

Il se démarque du silence de la classe politique « notre initiative níest pas politique, elle est citoyenne díailleurs en tant que société civile, on ne peut pas avoir díinitiative politique. Quíil y ait union sacrée ou pas, pour nous ce sont les partis politiques qui nous intéressent. Díailleurs nous avons échangé sur cette question díunion sacrée qui pour nous est en déphasage avec les prévisions de la Constitution qui crée le statut de líopposition » a-t-il précisé.

Il interpelle la classe politique à jouer son rôle « Donc líopposition doit jouer son rôle, comme en démocratie, y a une équipe qui a gagné, elle doit gouverner, mais il doit avoir une opposition qui doit animer la vie politique, parce quíil y a des questions politico-politiciennes sur lesquelles la société civile ne devait pas se prononcer et ça il appartient aux partis politiques de la majorité ou de líopposition de le faire » a-t-il conclu.

Líinitiative du groupe de travail de la société civile est la première après la prestation de serment du président Faustin Archange Touadera le 30 mars dernier.

 



Commentaire


Retour en haut