Archive

Centrafrique : Des retournés déplorent leurs conditions de vie après le retour

Des retournés interrogés par le RJDH affirment vivre dans des conditions difficiles depuis leur retour au pays ou à la maison

 

Des retournés interrogés par le RJDH affirment vivre dans des conditions difficiles depuis leur retour au pays ou à la maison. Ces derniers appellent le gouvernement et les ONG humanitaires à voler à leurs secours.

William Gata, qui a regagné la ville des Mbrès après plusieurs mois passés à Kaga-Bandoro dit vivre dans des conditions très difficiles depuis son retour, « nous sommes nombreux à regagner notre ville natale mais nous vivons actuellement comme des animaux. Nous níavons pas de maison. Il nous est aussi impossible de reprendre nos activités champêtres à cause de la situation sécuritaire », déplore-il.

Les réfugiés centrafricains qui sont retournés au pays et que nous avons contactés, níont pas souhaité se prononcer sur leurs conditions de vie après leur retour. Sous líanonymat, beaucoup ont affirmé être en train de reprendre leurs activités.

 


© Droits réservés
De nombreux retournés rencontrés au quartier Bea-Rex, dans le 3ème arrondissement ont repris le commerce. Tous níont pas voulu donner plus de précisions.

Selon Issen Nouraldine, vice-président du comité des retournés de Kaga Bandoro, 3700 réfugiés ont regagné cette ville depuis quelques mois. Il a déploré les conditions dans lesquelles ces derniers vivent et appelle le gouvernement à voler à leur secours. Selon le HCR, prêt de 30.000 déplacés et réfugiés ont regagné le pays ou leurs domiciles depuis le début de líannée.


Commentaire


Retour en haut