Archive

Centrafrique : la Maire de Bossembele réclame la construction de la Mairie

La présidente de la délégation spéciale de la ville de Bossembele, sollicite la réhabilitation du bâtiment de la Mairie, qui est en état de délabrement avancé depuis plusieurs années

 

La présidente de la délégation spéciale de la ville de Bossembele, sollicite la réhabilitation du bâtiment de la Mairie, qui est en état de délabrement avancé depuis plusieurs années. Elle l’a dit lors d’un entretien à Bossembele avec le RJDH.

Les marchés, la Mairie, les places publiques sont dans un état de délabrement avancé dans la ville de Bossembele, située à 147 km de Bangui à la sortie nord.

Face à cette situation, Marie Micheline Mbaye, présidente de la délégation Spéciale de la ville de Bossembele sollicite une réhabilitation, « je sollicite la réhabilitation de ma mairie, parce que j’ai peur, quand le vent commence à souffler. Quand il pleut, je me pose la question est ce que les murs vont tenir encore debout ? », s’est-t-elle plainte.

Selon le constat du RJDH, les murs de cette mairie comportent de nombreuses fissures et risquent bien fort de s’écrouler.

Marie Micheline Mbaye s’est aussi plainte du manque de la gare routière. Les difficultés de trésorerie en sont les principales causes de cette situation, selon Marie Micheline Mbaye, « en prenant même mon poste, si ce n’est pas 750 Frs CFA qu’on m’a montré à la fin de l’heure, c’est rien. Des fois je suis seule, ou avec deux personnes », a regretté la présidente de la délégation spéciale de la ville de Bossembele.

Le non-paiement des taxes par les contribuables est la principale cause de fuite des capitaux des caisses de la mairie. Marie Micheline Mbaye demande au gouvernement centrafricain de voler à son secours car elle travaille depuis sept mois sans percevoir ses indemnités.

Le bâtiment de la Mairie de Bossembele date de 1946.

 



Commentaire


Retour en haut